Le 99ème anniversaire du Britannic : un hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale.

Situé après la tragédie du Titanic (1912), son sister-ship et celle du Lusitania (1915), un rival de la compagnie de la Cunard line, le naufrage du Britannic a fêté ses 99 ans le 21 novembre dernier. En ce qui concerne les évènements de cette tragédie qui a fait des victimes parmi les membres de l’équipage et de l’armée britannique, plusieurs autres articles du blog les reprennent en détail. Je ne vais donc pas m’attarder sur ces points mais je vais plutôt évoquer un ouvrage de Simon Mills. Actuel propriétaire de l’épave du Britannic, cet historien s’est engagé pour la conservation de l’histoire de ce mastodonte en organisant des conférences ou en participant à des réunions d’associations titanicophiles. En 2013, il a sorti un livre digne d’être qualifié de référence, « The unseen Britannic : the ship in rare illustrations« .

Source : Amazon.fr

(Source : Amazon.fr)

Le centenaire de la Première Guerre mondiale a permis de découvrir ou redécouvrir les carrières de certains paquebots oubliés de l’histoire maritime. Des trois paquebots de la classe Olympic, seul le Britannic, victime collatérale du naufrage du Titanic et de la guerre totale dans les Dardanelles, n’a pas connu de carrière commerciale. Simon Mills souligne l’importance de cette guerre et de son centenaire depuis l’année dernière. D’un naufrage oubliée durant des décennies avant la découverte de l’épave en 1975, l’auteur espère que l’histoire de cette dernière commence afin de ne pas enterrer de nouveau le passé du paquebot transformé navire hôpital (1914-1916). Grâce aux archives inexploitées, aux photos inédites issues de la collection de l’auteur et à la collaboration d’autres historiens, le livre regorge d’anecdotes en tout genre. Une des plus intéressantes réside dans le nom du paquebot. La théorie de l’attribution du nom Gigantic est remise en cause par un document mettant en évidence le nom « Britannic« . Cependant, l’incertitude demeure encore maintenant. D’autres anecdotes sont à découvrir et à croquer pour certaines d’entre elles.

Violet Constance Jessop (1887-1971)

Violet Constance Jessop (1887-1971) (Source : Wikipédia)

L’autre pan important de l’histoire du Britannic est sans doute le déroulement du naufrage mettant en évidence les nombreux progrès en matière de sauvetage. D’une évacuation chaotique à bord du Titanic, celle du Britannic s’est passée en ordre et dans le calme suivant les nouvelles règles de sauvetage, travail conséquent de la modernisation de la législation sur la sécurité maritime. Néanmoins, il faut noter la panique des 30 passagers qui a été la cause principale d’un bilan mortel. D’autant que les témoignages des survivants s’ajoutent au long travail de Simon Mills donnant une dimension humaine à un naufrage peu connu en temps de guerre. Le lien entre les tragédies du Britannic et du Titanic se font encore par la présence de deux rescapés, Violet Constance Jessop et Arthur John Priest également témoins de la collision du HMS Hawke et de l’ainé de ses sister-ships, l’Olympic transformé en navire transporteur de troupes. Ces témoignages contribuent à transformer un naufrage de guerre « banal » en une tragédie humaine. Des corps mutilés au voyage de retour des rescapés en passant par leur accueil par les habitants de l’île de Kéa, Simon Mills opère un travail de mémoire considérable. D’un vieux naufrage oublié, l’auteur a fait de la perte subite du Britannic,  une tragédie maritime intergénérationnelle qui s’inscrit à travers le centenaire de la Première Guerre mondiale.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s