L’hommage liverpuldien au Lusitania et au Titanic.

Panneau indiquant les deux expositions du Lusitania et du Titanic.

Panneau indiquant les deux expositions du Lusitania et du Titanic. (Collection personnelle)

Lors de mes deux voyages à Liverpool, quelle joie de découvrir l’hommage fait aux paquebots britanniques historiques, le Lusitania et le Titanic. Mais pourquoi inclure ce dernier alors que le « Géant des mers » n’a jamais navigué sur la Mersey? Tout simplement parce que le port d’attache et l’équipage du Titanic était enregistré et venait de Liverpool. D’ailleurs, l’exposition « Titanic and liverpool: The untold story » retrace les liens souvent méconnus entre le paquebot au destin tragique et cette ville maritime par excellence. Depuis le 27 mars dernier, une autre exposition a lieu au même endroit, au Mereyside Maritime Museum. Intitulée « Lusitania : life, loss, legacy », cette nouvelle exposition permet de découvrir la vie du Lusitania, paquebot de la Cunard Line, rival du Titanic de la White Star Line. Les deux paquebots ont fait les beaux jours mais aussi le mauvais temps de Liverpool. De réussites commerciales et populaires, les deux paquebots ont eu une fin tragique en 1912 et en 1915. L’année 2015 marque le centenaire du naufrage du Lusitania mais le Titanic reste à l’honneur depuis 2012.  J’ai eu l’occasion de me rendre aux deux expositions proches mais séparées d’un étage. L’émerveillement que j’ai ressenti a été des plus magnifiques face à la multitude d’objets exposés et mis en valeur par un parcours thématique.

Chaussure de bébé, objets témoin du naufrage du Lusitania.

Chaussure de bébé, objet témoin du naufrage du Lusitania. (Collection personnelle)

Les deux expositions différentes par leurs sujets mais communes pour les hommages respectifs au Titanic et au Lusitania permettent de se plonger dans l’histoire de ces deux paquebots historiques. Chacune des expositions retrace la vie de ces mastodontes rivaux par thèmes grâce à de multiples panneaux instructifs. Les objets exposés, propriétés ou simples prêts au Merseyside Maritime Museum donnent une humanité exceptionnelle à l’histoire de ces mastodontes. Cette dimension contribue à oublier l’espace restreint de chacune des expositions. Pour y avoir été plusieurs fois et y être restée presque 3 heures en lisant les panneaux et les légendes accompagnant les objets exposés, vous ne verrez pas passer le temps. D’autant que grâce à la dimension humaine des objets telles des lettres ou une petite chaussure de bébé, vous reviendrez sur vos pas pour admirer ces artefacts de passagers survivants ou décédés dans le naufrage du Lusitania. Il en va de la même chose pour l’exposition du Titanic ouverte depuis 3 ans qui s’enrichie de nouveaux objets tels des effets personnels de Laura Francatelli, secrétaire de Lady Duff-Gordon et de son mari, Sir Cosmo Gordon. Espérons que le succès de l’exposition du Titanic soit le même pour celle du Lusitania, plus générale mais inédite. En effet, le « Lévrier des mers » bien que connu dans le contexte de la Première Guerre mondiale est assez méconnu pour sa carrière civile et son prestige en dehors des passionnés et historiens tels Eric Sauder, Mitch Peeke ou encore Mike Poirier.

L'Edmund gardner au couleur du camouflage "Dazzle" sur l'Albert Dock.

L’Edmund Gardner avec son camouflage « Dazzle » sur l’Albert Dock. (Collection personnelle)

Fort d’une histoire maritime importante, l’exposition sur le Lusitania lie les navires et les compagnies entre elles. La conversion des paquebots commerciaux en navires militaires permet d’évoquer les destins de l’Olympic ou du Mauretania. Tous les deux sister-ships du Titanic et du Lusitania, ces paquebots donnent au public une vision d’ensemble nécessaire pour comprendre le drame du Lusitania. Seul paquebot a effectué encore un service Liverpool-New-York malgré la réquisition de l’Amirauté britannique, le « Lévrier des mers » se distingue des autres paquebots de la Cunard Line ou des compagnies maritimes rivales en étant un navire civil en mission publique. Cette distinction avec les autres navires donne au Lusitania un statut particulier tout comme pour le Titanic par rapport aux autres paquebots de la White Star Line. L’histoire singulière de ces deux mastodontes est mis en lumière par les deux expositions ouvertes et gratuites aux visiteurs du Merseyside Maritime Museum. Si vous devez vous arrêter à Liverpool, prenez du temps pour découvrir le passé maritime de cette ville qui fête la Première Guerre mondiale en mettant également à l’honneur le camouflage « Dazzle » des navires à l’image du Edmund Garner, navire pilote. Et n’oubliez pas de vous promener sur l’Albert Dock et dans la rue Saint-James, les traces du Titanic et du Lusitania sont présentes en grand nombre dans ces lieux. Le Merseyside Maritime Museum et ses deux expositions vous donneront au final un cadre idéal pour découvrir l’histoire maritime au milieu des docks, des centres commerciaux et des superlambananas, animaux représentatifs de la ville de Liverpool.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s