Les expéditions du Titanic en livres

Il y a eu de nombreuses expéditions menées sur le site de l’épave du Titanic ces trente dernières années. Certaines d’entre elles ont été filmées pour des chaines des télévisions et d’autres ont été le récit de certains livres parus il y a quelques années. Ces livres, noyés dans le flot de multiples livres qui racontent l’histoire du naufrage, sont oubliés pour la plupart. Pourtant ces ouvrages offrent des récits inédits et souvent marqués par l’expérience humaine qui ressort des difficultés en mer, des tensions entre membres d’équipage ou des moments de difficultés et de doutes lors de recherches vaines sur le site de l’épave. Même si le sujet est abordé dans plusieurs articles précédents, certains livres méritent un petit retour en arrière.

Certains ouvrages sont indispensables pour comprendre l’ampleur de ces expéditions longues et coûteuses à organiser. Une des trames les plus curieuses et intéressantes est sans doute la concurrence et la rivalité entre Jack Grimm et Robert Ballard, qui dans les années 1980 ont fait de leurs expéditions propres, leurs vitrines pour retrouver l’épave. L’autre grand explorateur de l’épave est sans aucun doute, le réalisateur et scientifique, James Cameron. Il a en effet réalisé trois expéditions (1995, 2001 et 2005). Chacune d’elles allaient plus loin dans l’exploration de l’intérieur de l’épave. Voici une petite liste de livres qui retracent quelque unes des expéditions sur l’épave et qui ne vous coûteront pas chers si vous désirez les acquérir.

« Beyong reach: The search for the Titanic » de Jack Grimm et William Hoffman: expéditions 1980-1981

Livre de J. Grimm et de W. Hoffman sorti en 1982.

Livre de J. Grimm et de W. Hoffman sorti en 1982.

Publié en 1982, le livre qui n’est pas manifestement écrit par Jack Grimm, retrace les péripéties de l’expédition de 1981 dont le but était de localiser l’épave parmi 14 cibles situées dans le « Titanic Canyon » (région sous-marine du Newfoundland). Le journaliste à bord du Gyre raconte comment Grimm comptait retrouver le Titanic avec l’aide de scientifiques tel que le Dr Spiess et Bill Ryan, ancien de la Wood Hole Oceanic Instititution . Véritable livre référence, il s’agit un classique méconnu des passionnés du Titanic auquel je me consacrerai plus longuement ces prochaines semaines. Jack Grimm a tenté par trois fois de retrouver l’épave du Titanic dans la première moitié des années 1980. La première expédition a eu lieu en 1980, la deuxième en 1981 et la dernière en 1983, deux avant que Ballard ne localise l’épave avec Jean-Louis Michel. Parmi ces trois expéditions, la zone de recherche de l’expédition de 1981 était proche de la position de l’épave. Il ne manquait que 2 miles à Grimm pour retrouver le Titanic. Un photo a également fait l’objet de polémiques entre scientifiques et la forme d’un objet du Titanic en question a été démentie par R.Ballard et toujours affirmée par le texan qui jusqu’au bout de sa vie a manifesté sa paternité sur l’épave.

« Robert Ballard’s Titanic » de Robert Douane Ballard (édition 2008).

Livre phare de Robert Ballard sur la découverte du Titanic.

Livre phare de Robert Ballard sur la découverte du Titanic.

Inutile de vous le présentez à nouveau puisque c’est un classique du site que je vous conseille. L’ouvrage couvre certaines expéditions (celles de 1985, 1986 et des années 1990) ou Robert Ballard a pu avoir un rôle important. Je reviendrais aussi certainement sur ce livre et son contenu dont certains points assez intéressants. « L’exploration du Titanic » donne les origines du vieux rêves de Ballard en 1973 lorsque le ROV Alvin fut adapté aux plus grandes profondeurs avec son nouveau revêtement en Titane. Autre grand livre de Ballard, « The Etarnal Darkness« , coécrit avec Will Hively aide à comprendre le contexte de la découverte du Titanic et des missions confiées par l’US Navy en échange d’aide pour la localisation des sous-marins militaires Tresher et Scorpion.

Livre de Brigitte Renaldi.

Livre de Brigitte Renaldi.

Après la mention  de deux grandes références américaines voici deux livres français que j’ai pu mentionné précédemment dans certains articles et qui sont peut-être réellement le seuls ouvrages francophones les plus abordables pour les non-anglophones. « Mémoire du Titanic » de Brigitte Renaldi, journaliste d’Europe 1 en 1987  relate cette première expédition sans la présence de Robert Ballard et des premières récupérations d’objets de l’épave du Titanic. « Missions Titanic latitude – 41 44N longitude 49 57W » de Joseph Coic plus récent donne dans un registre plus maritime et moins dans la forme d’un journal intime contrairement à l’organisation du livre de Brigitte Renaldi. Ce dernier ouvrage a fait l’objet d’une critique toute récente sur  ce site que vous pouvez retrouver dans le sommaire. Je ne peux que vous invitez à plonger dans les souvenirs de J. Coic qui vont plus loin que l’expédition de 1987. Renaldi à l’occasion du centenaire du Titanic en avril 2012 avait été interviewée sur ces souvenirs et impressions lors de cette expédition. Des années après, elle en garde toujours une bonne expérience et surtout la qualifie d’inoubliable puisque la journaliste à eu l’occasion de descendre dans les profondeurs de l’océan pour découvrir et admirer le  » fantôme » du Titanic.

Bonne visite et bonne lecture parmi cette galerie de livres tous plus aventureux les uns que les autres.

(Photos sous réserve de droit).

Publicités

5 réflexions sur “Les expéditions du Titanic en livres

  1. Wow, fantastic blog layout! How long have you been blogging for? you made blogging look easy. The overall look of your site is excellent, as well as the content!

  2. J’ ai beaucoup de livres sur le Titanic et pour moi ils sont très très beau et très très constructif je les adore et pour rien au monde je ne les vendrais. Mais malheureusement je ne les est pas tous et j’ adorerais les avoirs tous car je suis une très grande fan du Titanic.

    • J’ai le même sentiment que toi à propos des livres sur le Titanic et les autres paquebots. Je n’ai pas eu encore le temps de les lire mais je tiens à mes livres. J’ai parfois le regret de ne pas avoir tous les livres nécessaires comme ceux parlant du HMHS Britannic qui coûte assez chers du fait qu’il soit peu édités.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s