Le naufrage du SS Carpathia, le « sauveur du Titanic »

Sister-ship du Saxonia et de l’Invernia, le Carpathia est construit par les chantiers britanniques de Newcastle de la Swan Hunter. Il pouvait accueillir 1700 passagers avant sa refonte en 1905. Même encore deux ans après le début de sa carrière, le Carpathia est un des navires les plus emblématiques de la Cunard Line après le lancement des deux super-liners Lusitania et Mauretania en 1907-1908. Le paquebot réalise deux liaisons selon les saisons. Ainsi en été, il relie Liverpool à Boston ou New-York via Queenstown (aujourd’hui Cobh) en hiver, il sert en Méditerranée (Fiume-Trieste sur la ligne Autriche-Italie) instaurant une tradition de croisières. En 1905, sa refonte permet au paquebot une capacité supérieure de 2550 passagers. Deux évènements rythment la carrière du Carpathia et participent à sa popularité et sa postériorité.

Vue du Carpathia, sister-ship des SS Invernia et SS Saxonia.

La nuit du 15 avril 1912, le radiotélégraphiste Harold Cottam reçoit le message du Titanic. Le capitaine Arthur Rostron répond immédiatement au secours du paquebot de la White Star Line. Outre le comportement héroïque de l’équipage et la gentillesse des quelques 743 passagers, le Carpathia en route vers Gibraltar rebrousse chemin vers l’ouest pour sauver les passagers du Titanic. Le navire arrive vers les canots de sauvetage vers 4h00 du matin et finit de récupérer les naufragés vers 8h00. Au final, l’équipage et les passagers du Carpathia accueille entre 706 et 711 personnes. Ces derniers débarqueront à New-York le soir du 18 avril sur le Pier 54 de la Cunard Line et non celui de la White Star Line.
Pour leur comportement héroïque, l’équipage du paquebot recevra une coupe de la part des survivants du Titanic par la suite. Une photo célèbre montre cette scène ou Margaret Brown (la célèbre Molly Brown) tend la coupe au capitaine Rostron. En 1918, le Carpathia coule et une question des plus curieuses se pose: qu’est devenue la coupe que Rostron et  ses hommes ont reçu en récompense de leurs services par les victimes du Titanic? Et bien, cette coupe a été retrouvée et est depuis exposée pour le plaisir de tous à Liverpool.

Molly Brown donnant la coupe au capitaine Arthur Rostron.

Molly Brown donnant la coupe au capitaine Arthur Rostron.

Autre évènement marquant du Carpathia plus méconnu historiquement, le voyage symbolique des deux hommes qui ont organisé l’attentat de Sarajevo en 1914 qui aboutira à la Première Guerre mondiale. La petite histoire dit que nos deux hommes étaient mal vu à bord du paquebot et qu’à leurs débarquements en Autriche, le calme est revenu mais pour un temps seulement. Avec l’éclatement des tensions nationalistes entre puissances européennes provoqué par l’attentat, les Etats du vieux continent s’affrontent en deux camps. Les navires sont réquisitionnés et deviennent ainsi des auxiliaires croiseurs. Le Carpathia n’échappe pas a la règle et est envoyé pour diverses missions (comme par exemple pour le transport de troupes). Le 17 juillet 1918, il coule près des côtes Sud Ouest d’Irlande ne faisant aucune victime parmi les 57 passagers qui composaient les 215 survivants recueillis par le HMS Snowdrop. Seuls 5 hommes d’équipage trouvent la mort dans le torpillage qui touche en premier la salle des machines coupant ainsi la radio et les lignes électriques. Le Carpathia coule en deux heures après s’être fait torpillé plusieurs fois par le U-Boat 55 de la marine allemande. Malgré sa disparition dans le conflit, le Carpathia restera dans la mémoire tel le sauveur du Titanic.

Position géographique de l’épave du SS Carpathia.

Quant à l’épave du SS Carpathia, elle gît à environs 155 mètres de profondeur près de l’Angleterre, dans l’archipel des Sorlingues. Retrouvée par Clive Cussler, un plongeur, écrivain et chasseur d’épaves tout aussi passionné par le Titanic, le 9 septembre 1999. Deux ans plus tard, la RMST acquiert l’épave mais chose curieuse, la revend à une autre société concurrente, la Seaventures en février 2007. Cette curieuse revente de l’épave fut probablement un signe perceptible du déclin de la RMST qui a dut se séparer de l’épave du Carpathia. Aujourd’hui la collection de l’épave du Titanic qui est entre les mains de la justice américaine qui doit faire face à des difficultés devant la RMST qui n’est pas prête a abandonné son droit d’exploitation sur l’épave du Titanic.

(Photos sous réserve de droit).

Publicités

Une réflexion sur “Le naufrage du SS Carpathia, le « sauveur du Titanic »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s