Les 27 ans de la découverte du Titanic

Pour ceux à qui cela n’a pas échappé, nous avons fêté les 27 ans de la découverte du paquebot le plus légendaire du siècle dernier, le Titanic. Inutile de rappeler sa tragique fin dans l’océan Atlantique, près des côtes de Newfoundland. Spécialement pour ce 27ème anniversaire, rendons hommage à l’équipe franco-américaine de Robert Ballard et Jean-Louis Michel qui ont permis la découverte de l’épave, qui après de dures heures de labeur à scruter les fonds océaniques ont découvert une chaudière du paquebot. La découverte étant déjà évoquée dans le premier article du blog, je vous renvoie à ce premier. Il est important de se focaliser sur un bilan mitigé de la protection de l’épave. Les évènements sont riches en surprise mais pauvres en réussite concernant la protection du Titanic.

Extrait de la loi de ratification britannique ratifiant la convention internationale protégeant l’épave, le « Titanic Agreement ».

Petit rappel historico-juridique pour arriver à un bilan. Après sa découverte, Robert Ballard se bat pour faire reconnaitre l’épave comme un mémorial maritime. Il réussit le 21 octobre 1986 soit un peu plus d’un an après sa découverte grâce à sa détermination au près des parlementaires du Congrès américain. Il reviendra deux nouvelles fois sur l’épave en 1986 et 2004 dont cette expédition sera sa dernière. Par son geste symbolique (en jetant sa casquette fétiche sur le lieu du naufrage), il marque la fin d’une aventure qui a commencé dès 1977 avec sa première expédition manquée pour cause de pertes de matériels scientifiques. Depuis sa découverte il y a 27 ans, l’épave s’est dégradée considérablement cependant la protection offerte par la loi de 1986 a permis de faire émerger une convention internationale pour une protection encore plus renforcée. L’UNESCO a d’autant plus fait un pas en avant avec l’application de la convention de protection du patrimoine subaquatique depuis le 15 avril dernier au niveau du droit international. Les États-Unis ont même réagit par une future loi qui pourrait permettre l’application de la convention internationale du Titanic.

Proue du Titanic photographiée récemment.

L’équipe franco-américaine à l’origine de la découverte de l’épave a réalisé un vieux rêve que les scientifiques et auto-archéologues ont tenté sans succès après le naufrage du paquebot. Avant Robert Ballard et Jean-Louis Michel, des missions avaient été planifiées et pensées par des millionnaires ou des passionnés mais sans grand résultat. Depuis ces derniers se sont résignés à l’exception de Jack Grimm qui jusqu’à sa mort a clamé la découverte du Titanic en 1981. Déjà 27 ans que le Titanic à été retrouvé et maintenant les expéditions se font plus rares depuis les années 2000. Avec son statut exclusif, la RMST a presque « privatisé » le site du fait de son droit d’exploitation accordé depuis le 7 juin 1994 par la Cour Fédérale de Norfolk (État américain de Virginie). En 27 ans, le bilan peut se résumer en quelques chiffres clés:

– 5500 objets repêchés depuis 1987 dont 1800 ont été acquis lors de cette première expédition et ont un régime de propriété différent des autres artefacts.

– 20 ans de problèmes juridiques entre la RMST et la justice américaine (de 1992/1993 jusqu’à aujourd’hui).

– 110 millions puis 189 millions de dollars d’estimation de la valeur de la collection du Titanic.

– 25 millions de visiteurs lors des expositions de la Titanic Exhibition présentée par la société-mère de la RMST, la Premier Exhibition.

– 20 à 50 ans d’espérance de conservation avant la disparition de l’épave rongée par les bactéries sous-marines dont « l’holomonas Titanicae » ne laissant plus qu’une tâche de rouille et des objets éparpillés sur le sol océanique à la place de l’épave.

(photos sous droit réservés).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s