Le Cap Arcona, le « Titanic » allemand au destin tragique

Pourquoi s’intéresser à un paquebot allemand postérieur au Titanic? Cette question peut se poser aisément sachant que les allemands et le Titanic ont eu dans l’industrie  cinématographique quelques rapports de force. Rappelez-vous le très controversé « Titanic« , film nazi sorti en 1943, œuvre de propagande de Goebbels et de son ministère de la propagande et de la culture. Et bien, la réponse à la question précédente se trouve dans ce film en question. Il y a eu une maquette du Titanic reconstituée mais aussi un »faux Titanic » qui était le Cap Arcona « déguisé ».

Le Cap Arcona ressemblait au Titanic de près par sa taille et par son allure.

Ce paquebot construit en 1926 appartenait à la Hambourg South American Line et faisait les traversées entre l’Europe et l’Amérique du Sud. Jusqu’en 1940, année ou le Cap Arcona est réquisitionné par la marine allemande (la Kriegsmarine) et ou il sert de bateau-école pour des officiers. En 1940-1941 débute l’aventure d’un film nazi mettant en scène la tragédie du Titanic ou des citoyens allemands et d’origine allemande sont les « victimes des britanniques, capitalistes à souhait ». Bien sûr, il s’agit d’un film réalisé pendant la période nazie et le scénario inspiré du livre de Josef Pelz von Felinau, « Titanic: Tragedy of an ocean giant » puis retouché par le scénariste Walter Zerlett-Olfensius, reflète les idéologies du régime nazi aujourd’hui reconnue comme antisémite et surtout inhumain. Avec l’aide Fritz Maurischat, le réalisateur Herbert Selpin, le Cap Arcona est devenu le Titanic allemand par excellence. Même si l’architecture et les décors ne respectent pas ceux du « vrai » Titanic, l’illusion de luxe règne dans ce film de propagande.

Affiche du film de Herbert Selpin, "Titanic".

Le film de Selpin reste loin de la réalité historique du naufrage du Titanic en ce qui concerne les décors et le scénario. Cependant l’Histoire a rejoint la réalité. Le Cap Arcona a coulé le 3 mai 1945, soit quelques jours avant la fin de la Seconde Guerre mondiale avec un nombre de victimes estimé à 5000 personnes, voire plus en comptant les soldats américains et allemands. Dans les mois qui sont venus après cette tragédie, les corps des victimes ont été retrouvés près des côtes du détroit polonais de Dantzig (ou Gdańs), près de l’ancienne ville de Gotenhafen (Gdynia). L’épave du Cap Arcona bombardé a été définitivement démantelée en 1949 pendant l’occupation soviétique. Il ne reste plus rien de ce paquebot luxueux a part les images des magnifiques décors du paquebot dans « Titanic« . Récemment, un livre narre les coulisses du tournage du films et les conditions dans lesquelles a été tourné le film dans les studios berlinois et à bord du Cap Arcona. L’auteur du livre en question, « TITANIC (1943): Die Nazis und das berühmteste Schiff der Wel » en version allemande et « TITANIC (1943): Nazi Germany’s version of the disaster » en version anglaise, Malte Fiebing donne un aperçu du chaos qui régnait entre l’équipe de tournage, les acteurs et les conditions de tournage sur le Cap Arcona également occupé par des militaires.

(Image et affiche sous réserve de droit)

Publicités

5 réflexions sur “Le Cap Arcona, le « Titanic » allemand au destin tragique

  1. Quelques rectifications :

    « Le Cap Arcona a coulé le 3 mai 1945, soit quelques jours avant la fin de la Seconde Guerre mondiale avec un nombre de victimes estimé à 5000 personnes, voire plus en comptant les soldats américains et allemands. »

    Il a été coulé par la RAF.

    Les « personnes » étaient des déportés du camp de concentration de Neuengamme.

    Il n’y a pas eu de soldats américains ou anglais morts.

    « Dans les mois qui sont venus après cette tragédie, les corps des victimes ont été retrouvés près des côtes du détroit polonais de Dantzig (ou Gdańs), près de l’ancienne ville de Gotenhafen (Gdynia). »

    Dantzig est en Pologne et donc trop loin de la baie de Neustadt (Lubeck, RFA) pour recueillir les corps.
    .
    L’épave du « Cap Arcona » bombardé n’était pas du côté soviétique.

    Lisez l’article sur Wikipédia.

    Cordialement.

    Un fils de rescapé du « Cap Arcona ».

    .

    • Je souhaiterais entrer en contact avec ce Monsieur « fils de rescapé du Cap Arcona » je suis moi-même petite fille d’un médecin qui n’a pas survécu à cette tragédie, peut être pourra-t-il m’apporter des éléments que je n’ai pas encore pu avoir. merci d’avance, si vous avez la gentillesse de me répondre. M.B.

      • Bonsoir,

        Après avoir essayé de remonter le lien de l’adresse mail par laquelle le commentaire à été fait, je n’ai pu qu’avoir l’origine du serveur internet utilisé, à savoir, l’université de Hambourg. Je ne peux que vous donner cette information afin de retrouver la personne qui avait fait ce commentaire. J’espère que cette élément pourra vous aider dans votre recherche et que vous parviendrez à des résultats positifs.

        Je vous souhaite bonne chance pour vos recherches.
        Bonne soirée.

      • Je vous remercie pour votre réponse, je ne pense pas pouvoir faire mieux que vous. Dommage!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s