Une vente aux enchères symbolique

En Aout dernier, une cour de justice américaine a tranché la demande de la RMST de vendre la collection d’objets du Titanic. Cette nouvelle décision a créé un étonnement et surtout beaucoup de contestation. Il ne s’agit pas seulement de la vente de collection mais aussi de celle du droit de propriété intellectuelle du Titanic. Estimée à environs 190 000 000 millions de dollars, la vente de la société RMS Titanic Inc. (RMST) en avril prochain donne lieu à un nouveau chapitre de l’histoire du Titanic. L’histoire de la RMST a été l’un des chapitres les plus polémique dans les tentatives de protection de l’épave du Titanic.

La RMST, une histoire mouvementée et contestée.

L’histoire de la RMST commence lorsqu’en 1987, George Tulloch (1944-2004), coprésident de la RMST (John Josyln était l’autre coprésident) entreprend la récupération d’objets sur le site du naufrage et en restaurent plus d’une centaine grâce à la technologie des laboratoires d’EDF, spécialisés dans l’électrolyse. Durant la même année, la RMST commence a travailler avec l’IFREMER, institution scientifique française de renom par lesquels de grands scientifiques tels que Paul-Henri Nargeolet et Jean-Louis Michel travaillent. Si les expéditions de récupération d’objets sont constestées d’une part par les derniers survivants, ces mêmes expéditions provoquent d’autre part une concurrence rude entre la RMST et la Marex Titanic Inc qui en 1992 attente une action en justice pour contester la remontée des artefacts remontés du site du naufrage mais perdra le procès.

George Tulloch, co fondateur de la Titanic Ventures devenue la RMST.

Le début de l’ère RMST.

En 1994, la RMST se voit attribuer exclusivement les droits d’exploitation de l’épave du Titanic et durant quelques expéditions, effectuent des remontés d’objets qui enrichissent la collection du Titanic (l’expédition de 2000 est la plus médiatisée). Sous strictes conditions d’exercice de leur droit d’exploitation de la collection, la RMST doit organisée des expositions publiques pour permettre au public de découvrir les trésors perdus du Titanic. Ainsi par le biais de la société « soeur » de la  RMST, Premier exhibitions organise des expositions itinérantes à travers le monde dès 1994 jusqu’à 2011 (la dernière a eu lieu à Londres).

Arnie Geller, président de la société soeur de la RMST, la Premier exhibitions.

Une bataille juridique dans l’ombre.

En arrière plan, une bataille juridique se profile entre la RMST, ses opposants ainsi que les autorités américaines. On peut citer le cas de la Deep Ocean Expedition qui a essayé d’organiser des expéditions sur le site du naufrage et y parvient quand même malgré l’opposition de la RMST. Les décisions de justice se multiplient durant une vingtaine d’année (de 1992 à 2012). Avec l’éviction de George Tulloch par les autres membres de la RMST, les décisions de justice se multiplient dans les années 2000. La dernière décision de justice d’Aout 2011 marque la fin de l’ère de la RMST qui n’a pas pu mener jusqu’au bout sa mission malgré sa position contestée concernant leur droit de propriété sur la collection et de l’épave du Titanic. Le 11 avril 2012, la société RMST sera vendue et une autre page se tournera dans l’histoire du Titanic. Il faut juste espérer que le nouveau propriétaire des droits d’exploitations et de la collection d’artefact du Titanic respectera les conditions strictes d’exercice du droit d’exploitation sur l’épave imposée par la justice américaine. La RMST aura organisée une dizaine d’expositions itinérantes à travers le monde dont une majorité en 1997, profitant du succès du film hollywoodien de James Cameron. Les passionnés les plus optimistes espèrent que ces expositions continueront et d’autres s’opposent à la vente aux enchères.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s