Le SS Laconia, second naufrage notable de la Cunard Line

Navire de la Cunard Line, le Laconia est construit en 1921 par les chantiers navals Swan, Hunter & Wigham Richardson Ltd, Wallsend-on-Tyne. Durant sa carrière commerciale (1922-1942), il traverse aussi bien l’Atlantique ( Southampton-New-York), qu’il fait le tour du monde en quatre mois en 1923 et effectue des croisières dans les années 1930. Le Laconia ne connait pas de début calme. En 1934, il heurte un autre navire, le Pan Royal par temps de brouillard mais ne coule pas et réussit même à rentrer au port sans aide.

Sauvetage des rescapés

Autre facette de sa carrière, son service militaire commence dés le début de la Seconde Guerre mondiale lorsque la Royal Navy le réquisitionne en croiseur auxiliaire commerçant armé, chargé de transporter des convois à la fois aux Bermudes et vers l’océan Atlantique. Le 12 septembre 1942, la guerre est à son plein apogée, le Laconia avec son équipage et ses passagers (136 hommes d’équipage, 80 civils, 268 militaires britanniques, 160 soldats polonais et environs 1 800 prisonniers de guerre de nationalité italienne) sont attaqués par accident par le U-Boot U-156. Une première explosion fait 450 morts puis suit une autre torpille qui coule la navire en peu de temps. Le naufrage du Laconia est l’un des seul à se terminer avec l’aide des marins de U-boot qui sauvent les survivants en lançant un SOS. Des navires allemands de la Croix Rouge récupèrent les survivants mais  les deux navires sont mitraillés par les forces américaines. Les rescapés se retrouvent dispersés sur plusieurs navires et dans plusieurs sous marins allemand, italien et français. On estime que seulement 1121 personnes ont survécu au naufrage du Laconia et des raids américains.

Le Laconia, long de 183 mètres à été torpillé une première fois directement vers la salle des machines causant une violente explosion puis la deuxième torpille a finit de couler le navire. Le navire se trouvait a une distance de 700 miles de l’île de l’Ascension entre l’Amérique et l’Afrique. Si l’épave est retrouvée, elle est certainement en mauvais état. Aujourd’hui, certains survivants du naufrage sont encore vivants. Ils ont eu l’occasion de témoigner pour un docu-fiction diffusé sur une chaine britannique  en plus d’un film en deux parties retraçant l’histoire du naufrage.

(Photos et peinture de John Meeks sous réserve de droit)

Publicités

2 réflexions sur “Le SS Laconia, second naufrage notable de la Cunard Line

  1. Je ne suis pas d’accord avec le titre, « second naufrage notable » le premier étant le Titanic je suppose! Je dirai le troisième car on a bien oublié le HMT Lancastria de la Cunard, coulé le 17 juin 1940 par l’aviation allemande au large de st nazaire. Environ 6500 morts confirmés, plus de 2000 survivants en 29 minutes, passé sous silence par le gouvernement anglais.
    A noter que lors du naufrage se trouvait un marin qui était sur le Lusitania lors de son torpillage en 1915, et un captaine de l’armée britannique qui trouva la mort en 1942 lors du torpillage du Laconia.
    Quand le sort s’acharne…

    • Je prend en compte ta précision. Au moment ou j’ai rédigé cet article, je ne m’étais pas occupé du Lancastria. Un article lui sera consacré dans les prochaines semaines et je préciserais ta remarque. Merci pour cette information que je découvre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s