Le Lusitania, l’épave oubliée

Autre grand naufrage des années 1910, la perte du Lusitania a réellement eu des conséquences sur le déroulement des évènements de la Première Guerre mondiale. Considéré comme un des deux lévriers des mers, le Lusitania entame sa carrière en 1907. Il effectue plus de 200 traversées transatlantiques jusqu’en mai 1915. Lors de ce voyage retour (New-York-Liverpool), le Lusitania dans lequel environs 2000 passagers ont pris place à bord sont surpris par deux explosions consécutives. La première explosion provient de la collision d’une torpille avec la coque du paquebot et la seconde explosion vient de l’intérieur du paquebot. Plus de 1190 personnes perdent la vie et seuls environs 700 passagers sont sauvés par les navires de pêche irlandais, ce 7 mai 1915. Pendant 20 ans, la responsabilité de ce naufrage a été un sujet de polémique entre Anglo-saxons et Allemands.

Le RMS Lusitania pendant sa carrière

La position du Lusitania connu des officiers présents lors du naufrage et par les pêcheurs irlandais a été révélé en 1935. Dés cette année, Simon Lake, scaphandrier explore l’épave sans apporter de grandes découvertes à cause de son matériel précaire. Deux décennies plus tard, une autre expédition est organisée et révèlent de nouveaux éléments. La coque  de l’épave est couchée du côté tribord et l’état de celle-ci est mauvais. L’épave a également été l’objet d’un scandale judiciaire à propos de nombreux objets remontés sans autorisation par un groupe de plongeurs professionnels. Un autre scandale a été également dénoncé : l’intervention de la Royal Navy qui par le biais de méthodes douteuses cherchait à récupérer les stocks d’armes embarqués sur le Lusitania. Ces interventions ont conduit à une dégradation rapide de l’épave qui s’est écroulée sur elle-même avec les années.

   

Peintures de Ken Marshall représentant l’épave du Lusitania

L’expédition qui a permis un examen complet de l’état de l’épave a été celle de Robert Ballard, explorateur mondialement reconnu après la découverte du Titanic. Organisée en 1993, l’expédition a conduit à sensibiliser le monde sur la nécessité de préserver les épaves, vestiges d’une époque historique qui témoigne d’un mode de vie particulier. L’épave du Lusitania est fouillée depuis des années par Gregg Bemis, devenu propriétaire de l’épave en 1968. Une expédition organisée en 2008 a certifié que le Lusitania transportait bien des caisses d’armes à son bord. D’autres explorations sont prévues pour cartographier le site du naufrage et de l’épave avant qu’elle ne disparaisse totalement.

(photos et représentations sous réserve de droits)

Publicités

2 réflexions sur “Le Lusitania, l’épave oubliée

  1. Concernant la caisse d’armes, l’expédition que vous mentionnez n’a fait que confirmer ce qui était déjà mentionné sur le manifeste du bateau. C’est tellement dommage que pour des événements célèbres des gens soient près à tout pour créer ou maintenir la légende quand la technique et la science ont déjà presque tout expliqué… Je sais pas si vous avez vu le dernier documentaire sorti sur le Lusitania, c’est affligeant!

    • Merci pour cette information concernant le manifeste. Je n’ai pas accès à tous les documents et vos commentaires aident beaucoup. Je n’ai pas vu le dernier documentaire concernant le Lusitania mais si vous avez un lien par lequel je pourrais le regarder, il est le bienvenu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s