La découverte de l’épave du Titanic

Une découverte pleine d’émotion

Le 1er septembre 1985, une expédition franco-américaine découvre l’épave du plus célèbre des paquebots, le Titanic. Robert Ballard et Jean Louis Michel , les deux principaux scientifiques ne peuvent contenir leur émotion après de longues heures de recherches. En effet, 73 ans après le naufrage du Géant des Mers, le Titanic est localisé. Les deux scientifiques, amis depuis des années, ne peuvent réaliser leur découverte imédiatement. Après une expédition de cinq semaines, la mission de l’équipe franco-américaine est menée a bien et rencontre enfin le succès. Le lendemain, la nouvelle est reprise dans la presse et les journaux télévisés.

Robert Ballard ( sous réserve de droits)

Un état des lieux du site de l’épave

Après la découverte, des plongées sous marines sont organisées les jours suivants mais le temps est compté puisque l’expédition doit s’arrêter quelques jours  plus tard. Robert Ballard et Jean Louis Michel ont tout juste le temps d’explorer l’épave et de confirmer l’hypothèse de la cassure. Ils évaluent également  l’état de l’épave. Disloquée sur un périmètre estimée à 6 kilomètres de diamètre, le paquebot n’est plus qu’une épave déchiquetée et devenue le fantôme d’un palace flottant. Seule la proue est restée intacte sur une cinquantaine de mètres de long. La poupe, quant à elle, a implosée sous la pression sous marine. Elle n’est plus qu’un amas de plaques d’acier dispersées entre les objets et les talus de charbon.

Proue du Titanic

Les expéditions suivantes : la continuation de l’expédition de 1985

Cette première expédition ouvre la voie à d’autres explorations et recherches scientifiques. En 1986, Robert Ballard, sans l’aide de Jean Louis Michel, retourne sur le site de l’épave pour continuer ses recherches scientifiques. Il y pose deux plaques commémoratives en hommage aux

Poupe du Titanic

victimes. L’équipe de l’IFREMER n’intervient que l’année suivante. En 1987, avec le concours de la Taurus international, une nouvelle équipe franco-américaine commence la récupération des objets aux alentours de l’épave . Par la suite, et lors de nombreuses expéditions, la récupération des artifacts se poursuit alors jusqu’aux années 2000. 

Photos 1 et 2  de Ken Marshall (sous réserve de droits).               

Publicités

4 réflexions sur “La découverte de l’épave du Titanic

    • Merci beaucoup. Je prévois de faire un article sur la bibliographie sur la découverte du Titanic en 1985. Je reviendrais sur les protagonistes de cette fabuleuse découverte et donnerais des références de livres récents.

  1. Très émouvant article sur la découverte de l’ épave du Titanic et Robert Ballard a du être vraiment très ému et bouleverser en pensant que temps de personnes est décéder dans le naufrage du Titanic il a du avoir beaucoup de frisson. Est ce que vous savez que pour l’ épave du Titanic qu’ il n’ y a pas qu’ une expédition sur l’ épave du Titanic ?

  2. super cette article triste tragedie pour ce paquebot transatlantique tres triste l’histoire que raconte le titanic je suis passionné surtout sur les celebrité qui on embarqué sur ce transatlantique Benjamin Guggenheim Benjamin Guggenheim et les officier et comandant qui ont peris dans le naufrage William McMaster Murdoch Jack Phillips sans oublier* le concepteur Thomas Andrews et le capitaine Edward Smith

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s